Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : Maurice MONTET
  • Maurice MONTET
  • : Site officiel du peintre Maurice MONTET. Pour découvrir ou redécouvrir l'oeuvre de ce peintre français (1905-1997) originaire du Rhône, s'incrivant dans la lignée du courant impressionniste.
  • Contact

Quelques mots...

 

Maurice Montet, présent sur le net depuis le 21 août 2006, aurait-il un jour imaginé se retrouver, lui et son oeuvre sur le net ? Petit fils parmi ses nombreux petits enfants, je m'emploie ainsi que tous les membres de l'association éponyme, à faire connaître et valoriser l'oeuvre immense de l'artiste qu'était mon grand père. A ce jour plus de 5 200 oeuvres picturales sont recensées ! Et le travail de recherche se poursuit ! J'ai l'ambition de faire vivre cette grande richesse, aujourd'hui disséminée dans le monde entier sur cet incontournable médium qu'est devenu internet.

 

Aujourd'hui, le site comptabilise plus de 16 800 visites, correspondant à plus de 90 300 pages visitées ! Profitez de l'exposition thématique consacrée au "coup de crayon" de Maurice Montet avec 69 oeuvres inédites à découvrir. Ne ratez pas la rubrique "témoignages"  qui compte 16 contributions pour découvrir plus finement qui était "le maître de Thizy" (expression d'Armand LANOUX).

 

Et si vous possédez des oeuvres non répertoriées de Maurice Montet, faites vous connaître en contactant l'association afin qu'elles puissent être prises en compte pour le catalogue raisonné actuellement en chantier. 

 

La structure du site étant interactive, livrez-nous votre ressenti en cliquant dans "ajouter un commentaire" (voir en bas de chaque article) !

Et pour transmettre des photos de tableaux, merci de les adresser à l'adresse suivante : rene.montet@orange.fr - merci d'avance de votre précieuse collaboration !

 

A bientôt... sur le site et bonne visite ! :)

 

Bien cordialement,

 

Stéphane MONTET

 
PS : soyez les bienvenus sur "Universall", site personnel de photographie.
 


IMG 5540 

Bon à savoir !

NOUVEAU !!! NOUVEAU !!! NOUVEAU !!! NOUVEAU !!!

 

 

EXPOSITION TEMPORAIRE :

Depuis le 14 octobre 2015, après les autoportraits de Maurice Montet, le cirque, la Nature, le voyage, la fête, les cafés, les portraits et la nuit, voici une nouvelle exposition temporaire consacrée au "coup de crayon" de Maurice Montet et la nuit, à travers 69 oeuvres.

 

TELEPHONE MOBILE :

Votre blog en version mobile ! Vous pouvez consulter votre blog depuis votre mobile ! Votre blog est optimisé et compatible avec tous les téléphones du marché. Vous pouvez consulter votre blog directement à l'adresse suivante :

http://mauricemontet.over-blog.com/m/

 

VIDEO :

A noter également au chapitre du multimédia, une vidéo de René Montet qui nous explique l'alpha et l'oméga de l'association Maurice Montet (rubrique "l'association").

 

24 août 2014 7 24 /08 /août /2014 19:54

 

Maurice Montet et la nuit

 

25.264 23-08-2014 11-54-22

 

Bienvenus aux inconditionnels de Maurice MONTET, ainsi qu'à ceux qui le découvrent ! Voici une sélection de 30 oeuvres illustrant la nuit.

 

 

Bonne visite... et n'oubliez pas l'assemblée générale annuelle de l'association Maurice Montet qui aura lieu le dimanche 27 septembre 2015 à 9h30 à l'Hôtel de ville de Thizy !

 

Vous y êtes cordialement invité ! Entrée libre.

 

Cordialement,

 

Stéphane Montet

 

OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

 

Les tableaux de Maurice Montet montrant la nuit se déclinent à l’image de sa vie. Comme le jour a son pendant la nuit, ils nous en montrent à la fois l’envers et l’endroit, bien souvent à travers un voile persistant de mélancolie. Nombreux sont les tableaux qui en portent la marque indélébile. La nuit, Maurice Montet l’a bien souvent côtoyée. Il l’aimait au point de la mettre souvent en scène : défilés, fêtes foraines, filles de rue, gares, etc. Lui qui aimait tant parcourir le monde et se perdre sous des cieux qui n’étaient pas les siens, sans doute lui permettait-elle de satisfaire son goût d’ailleurs et d’oublier ce qui le tourmentait. La nuit est cette antichambre laissant espérer que demain sera meilleur que la veille. Elle est pour certains, le refuge du jour et naufrage pour d’autres. Pour d’autres encore, travailleurs nocturnes, la nuit est comme le jour, naissant au crépuscule et s’achevant à l’aube.

 

Alors, la nuit s’avance avec ses ombres et son côté obscur. Les rues sont sombres, les lumières rares, les personnages plus souvent suggérés que détaillés. Ils sont souvent fantomatiques, énigmatiques voire inquiétants. Certains semblent errer sans but, livrés à eux-mêmes. Ils semblent hanter la nuit, esseulés sur le quai d’une gare ou encore blottis dans la pénombre.

 

De l’autre côté, il y a la nuit magique, spectaculaire, celle qui a le pouvoir de transformer le monde, celle qui sait métamorphoser les rues et la ville toute entière, leur conférant ainsi une dimension inédite. C’est une nuit de couleurs chaudes, de rires et de joie. C’est la nuit des cafés où l’on semble distinguer la rumeur animée, la nuit des fêtes foraines et des défilés où les couleurs explosent comme autant de somptueux feux d’artifices.

 

Maurice Montet exprime toute la dualité de sa personnalité dans ses toiles, celle des matins qui chantent tout comme ceux de détresse. Consciemment ou inconsciemment, en portant toute cette diversité dans ses toiles, il a su témoigner du monde fascinant de la nuit.

 

Accéder à l'exposition temporaire.

 

Repost 0
Published by Stéphane MONTET - dans EXPOSITION TEMPORAIRE
commenter cet article
3 septembre 2012 1 03 /09 /septembre /2012 19:10

 

les portraits de Maurice Montet

 

 

 1.1542ELIANE

 

 

Bienvenus aux inconditionnels de Maurice MONTET, ainsi qu'à ceux qui le découvrent ! Voici une sélection de 55 portraits qui permettront de se faire une idée précise de son "coup de crayon". Bonne visite !

Cordialement,

 

Stéphane Montet


OOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

 

 

Portraits… ou itinéraires ? Autant de portraits, autant d’histoires humaines sous jacentes,  résumées dans ces visages juvéniles et frais ou encore dans ces autres, burinés par le temps et la vie. Autant d’histoires humaines lovées dans ces regards, autant d’histoires à jamais fixées sur la toile par le pinceau ou le couteau, un jour qui ne reviendra pas. On peut y trouver la grâce ou la laideur, inégal héritage de la vie, y deviner la condition sociale, y lire le bonheur qui illumine, mais aussi la gravité née des soucis et des épreuves de la vie, le mal être, la souffrance qui enserre et torture. Tout se mêle : la jeunesse insouciante, l’âge mûr, la vieillesse, le crépuscule de l’existence et la mort… autant d’étapes de ce grand continuum infini de la vie.

 

Pour ces portraits, qui ne sont qu’un échantillon, Maurice Montet a puisé dans le cercle intime de sa famille, dans ses amitiés, ses rencontres, mais aussi dans les commandes qu’on lui faisait parvenir. Tous révèlent sa grande proximité avec « les gens », la rue… en un mot, les autres. Plusieurs époques figurent, de la jeunesse à la maturité artistique, plusieurs techniques également, du couteau à la gouache en passant par l’huile. Plusieurs styles se détachent, du réaliste appliqué des débuts, jusqu’à un style totalement libéré du joug académique, du point de vue du dessin, des proportions et des couleurs.

 

 

Accéder aux oeuvres de l'exposition temporaire.

Repost 0
Published by Stéphane MONTET - dans EXPOSITION TEMPORAIRE
commenter cet article
24 octobre 2010 7 24 /10 /octobre /2010 17:26

POR442-copie-1.jpg

 

 

Le café a souvent été à la fois un lieu de rencontre et un refuge pour Maurice Montet. Aussi constitue-t-il un thème récurrent dans sa peinture.

 

Lieu de rencontre, de convivialité, le café est aussi un remède pour tromper l’ennui, un refuge dans la solitude, un refuge lorsque l’on redoute de rentrer chez soi, d’affronter les mauvaises nouvelles ou la dure réalité du quotidien.

 

Je ne savais que faire, j’étais las, j’avais froid. Il faisait déjà nuit. Alors, j’ai tourné la poignée de porte du café et j’ai changé de monde. Assailli par l’haleine tiède de « la poule au pot », vague mélange de café et d’anisette, teintée de fumée bleue de cigarettes et de pipes, le brouhaha rassurant des habitués était là. Le décors était planté : le haut comptoir surmonté du patron occupé à essuyer ses verres et refaire le monde avec les « fidèles ». Plus bas, les tables disposées dans la salle commune constituaient autant de scènes : le groupe des copains « tapant le carton » en rigolant, la bouteille à demi vide sur la table, les solitaires l’air absent, en tête à tête avec leur verre, le flirt des filles qui mollement s’indignent et ceux que l’excès de boisson a fait sombrer dans des rêves improbables. Dans l’ensemble, beaucoup de regards tristes, d’hommes et de femmes affalés, abattus, vaincus.

 

 

Repost 0
Published by Stéphane MONTET - dans EXPOSITION TEMPORAIRE
commenter cet article